-273°C
min
-273°C
max

Jeudi
27 juil
04h26

La tuilerie

LA TUILERIE D’ AUXON DESSOUS

         La tuilerie est très ancienne puisqu’un manuscrit de l’an 1426 porte sur un marché pour la création d’une « thuilerie » à Auxon la Ville. Elle donne même son nom au village pendant plus d’un siècle.
         Au cours des XVIème et XVIIème siècle la tuilerie connaitra des périodes de production et d’abandon car dans les textes il est fait mention de « ruine ». Ces abandons peuvent être expliqués ainsi : l’activité des tuiliers était saisonnière car les tuiles n’étaient pas fabriquées durant la période hivernale.  Les fours souffraient donc des rigueurs climatiques de la région et en l’absence de drainage les fours devaient être inondés plusieurs fois par an. A ces dommages provoqués par l’abandon plus ou moins prolongé de l’atelier s’ajoute l’usure normale des fours.
         Nous savons toutefois qu’au cours des années la tuilerie survivra  au même lieu-dit « champ de la tuilerie », les infrastructures  se  « déplaçant » quelque peu. La production de matériaux en terre cuite subsistera durant quatre siècles jusqu’à l’aube du XIXème. La dernière tuilerie se situait dans la rue actuelle « Impasse des Grands Vignes ». Les progrès techniques apportés par la révolution industrielle provoqueront la disparition de ces petites productions.
 
DECOUVERTES AU COURS DE CES FOUILLES
Seulement 800 m2 seront concernés par les fouilles de 2007. Elles permettront de mettre à jour 4 fours dont un four à pain et un four à chaux.
La majorité de la production est constituée de briques, tuiles et carreaux de pavements.
Une production de poterie du début du XVIIème siècle, peu variée mais de qualité, a été trouvée dans le comblement d’un fossé.
 
Schéma fictif d’un four de tuilier permettant comprendre ce qui a été visible sur le terrain.
 
Schéma d’un four de tuilier.
© M. Dupré/Inrap
 
 
Photos Pasquier - Demesmay
 
Deux fours de tuiliers
Les études indiquent que ces fours mis à jour ont été abandonnés dans la seconde moitié du XVIème.

 

Four à chaux daté de la fin du XVIIIème

 
Photos Pasquier - Demesmay
 
Four à pain
 
Ce four a été construit sur le comblement d’un four de tuilier. Il a 1.55 de diamètre et il a été construit en briques et carreaux maçonnés à l’argile.
Photos Pasquier - Demesmay
 
La sole est constituée de briques et carreaux posés à plat liés à l’argile. Les carreaux ont de nombreuses estampilles.
 
A la suite de ces fouilles préventives, ces fours ont été détruits.
A la limite de la zone de fouille se trouve un « mur » de fondation d’environ 2 m de long et d’une largeur approximative de 0.60 m composé de blocs calcaires formant un angle de bâtiment.
 
Documentation, Béatrice Pasquier.
mentions légales - réalisation Amenothès Conception